DEVENIR MAMAN QUAND ON EST RONDE!


DEVENIR MAMAN ET ÊTRE RONDE OU EN SURPOIDS TESS HOLLIDAY PREGNANT FEMME RONDE ENCEINTE

Hello mes beautés, 

Aujourd’hui on se retrouve pour aborder un sujet qui me touche beaucoup « DEVENIR MAMAN QUAND ON EST RONDE »

Mon mari et moi-même avons le désir d’avoir un enfant depuis plusieurs années. Après avoir passée de multiples examens, nous avons découvert la stérilité de mon mari en plus de problèmes hormonaux pour moi que j’ai depuis l’âge de 9 ans et demi (âge de mes 1ères règles). Suite à cette découverte, il y a 4 ans, nous avons été redirigés vers un centre de Procréation Médicalement Assistée, en milieu hospitalier...


 

 1er rdv, 1ères critiques pour moi ! Une phrase auquel je ne m’attendais absolument pas

« Vous devez à tout prix maigrir ! »

Mon homme et moi ne comprenions vraiment pas. Donc, en fait pour que je puisse être inséminée, pour que je puisse être enceinte comme n’importe quelle femme, il fallait que je maigrisse. Tellement choquée, nous n’avions rétorqué quoi que ce soit. Et suis ressorti en larmes.

FLUVIA LACERDA PREGNANT ENCEINTE MAMAN RONDE EN SURPOIDS
FLUVIA LACERDA

2ème rdv « Avez-vous maigrit ? » 

La question fatidique ! Et là, rebelotte, l’obstétricien nous explique que je dois vraiment perdre du poids car il a un protocole à respecter. Mon Indice de Masse Corporel, ne permet pas que l’on commence les traitements, ni les inséminations. Il va même jusqu’à nous raconter des anecdotes qu’il a eu avec des patientes rondes. Jusqu’à nous parler de « MORT » Je l’informe que je ne trouve pas ça normal, car une femme qui va faire le même poids que moi, mais qui elle va tomber enceinte naturellement, on ne va pas l’emmerder. Mais je m’adresse à un mur. Et je ressors à nouveau en larmes, en ne comprenant toujours pas. 

 

Aujourd’hui, nous sommes à 4 ans de suivi, et multiples rdv et toujours le même refrain. Et aucun traitement n’a été commencé. 

 

Je ne comprends pas pourquoi une femme qui désire être enceinte, naturellement ou non, devrait perdre du poids. Surtout si nous n’avons aucuns soucis de santé en rapport avec notre surpoids. 

Dès que nous sommes rondes, les médecins vous rangent automatiquement dans une catégorie de « LA GROSSE QUI BOUFFE A LONGUEUR DE JOURNÉE » et si ce n’était pas ça ! 

STÉPHANIE ZWICKY ENCEINTE MAMAN RONDE
STÉPHANIE ZWICKY

Et si tout simplement, nous étions rondes parce que c’est la génétique de notre famille, ou par les soucis et le stress, ou par des problèmes de santé, Non ça ne leur viendrait pas à l’esprit. 

 

Peu importe notre physique, personne ne devrait vous empêcher de DEVENIR MAMAN ! 

 

Aujourd’hui, j’ai décidé de me battre, de ne pas me laisser faire. Ce n’est pas parce que je suis ronde que je ne dois pas être enceinte. J’avoue que ce n’est pas toujours facile pour moi moralement.

 J’assume mes formes, je suis fière de qui je suis. 

 

Donc, si vous aussi vous rencontrez des problèmes car vous êtes rondes, que l’on vous empêche de devenir maman, n’hésitez pas à nous faire partager vos expériences. 

 

Et n’oubliez pas, peu importe votre physique, VOUS ÊTES BELLE !!!!! 

TESS HOLLIDAY PREGNANT PLUS SIZE AND PREGNANCY ENCEINTE MAMAN EN SURPOIDS
TOSS HOLLIDAY

TU AS AIMÉ? PARTAGE OU COMMENTE!

Tu veux recevoir les prochains FREE Goodies?

Inscris toi à la NEWSLETTER! C'est simple...


Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Marine (lundi, 30 janvier 2017 23:26)

    Et oui c'est ce que l'on appelle la grossophobie du monde médical... Je l'ai moi aussi subi. J'ai la chance d'avoir voulu un bébé et de l'avoir rapidement. Mes neufs mois de grossesse étaient magiques sauf... Tous les contacts avec le monde médical. On m'a traité comme un monstre, insultée, manqué de respect... Jusqu'à décidé de me faire une césarienne 15 jours avant mon terme parce que j'allais avoir un gros bébé (ben oui une grosse ne peut avoir qu'un gros bébé). Résultat césarienne faite à l arrache, un bébé de 2,900 kgs et un gyneco qui me dit que l'avenir appartient aux gens minces et que, de toute façon, je creverais à 50 ans d'un Avc.
    Comment gâcher les plus beaux instants de vie... Aujourd'hui je me bats contre ça comme je peux !

  • #2

    Karine (lundi, 30 janvier 2017 23:40)

    Je suis exactement dans le même cas. Depuis 2009 (arret de la pillule) nous essayons d'avoir 1 enfant. Après quelques années a essayer naturellement nous nous sommes dirigé vers la PMA. Des le début blocage car mon mari et moi sommes en surpoid. Apres examens il y a juste une legere faiblesse du coté spermatozoïdes mais rien qui n'empêche de tomber enceinte. Donc il a fallu perdre du poid l'un et l'autre et nous allons attaquer la 2e fiv icsi le mois prochain en esperant que ca marche... mais nous avons aussi eu du mal a accepter que l'on nous bloque pour 1 histoire de poid.

  • #3

    Mel L. (mardi, 31 janvier 2017 09:49)

    Cet article a eu une resonnance en moi. Nous en avions déjà discuté j'ai eu la chance de procréer naturellement. En revanche je me suis confrontée aux jugements des uns et des autres. Ma gynécologue n'y ait pas allé par le dos de la cuillère non plus. Donc oui, je comprends les femmes qui subissent leur différence jour après jour à travers les regards les paroles déplacées... il est temps que ca change!

  • #4

    Bénédicte (mardi, 31 janvier 2017 13:32)

    Et oui... "Maigrissez et vous tomberez enceinte..."
    Aucun examen... ni à moi ni à mon mari ... Et cela ce dit endocrinologue de renom... Dirigé par mon gynécologue de l'époque vers ce médecin, je pensais que la solution viendrait de lui...
    Puis... Je suis tombée enceinte sans son aide et sans avoir perdu de poids ... au bout de 5 ans d'essai. Grossesse que j'ai appris car j'ai fait une fausse couche. Là j'ai été prise en charge par un super gynécologue qui n'a pas compris pourquoi aucun examen n'avait été prescrit... Là a commencé un lot d examens sur mon mari et moi. Et à aucun moment mon gynécologue n'a parlé de perdre du poids. Un traitement a été mis en place et bébé est arrivé... La seule chose que mon gynécologue a dit :" Ne prenez pas plus de 3 kilos (j'en faisais 112) " Et chez moi le meilleur régime a été mes grossesses. ... bébé pompait ma graisse.... fin de ma première grossesse... 14 kg de moins qu'au début. ... deuxième grossesse 2 kilos en plus (perdu 12 repris 14.... En 9 mois de grossesse ) Mon gynécologue me disait tant que bébé va bien et que vous ne grossiste pas plus pas de souci.... Jamais il ne m'a fait de reproche sur mon poids ... même aujourd'hui ou malheureusement je suis plus grosse de 5 kilos qu'à la fin de ma deuxième grossesse il ne me dit rien si ce n'est que tant que ça va côté cholestérol et diabète et hypertension et bien ça va.Merci à lui!

  • #5

    Christelle (mardi, 31 janvier 2017 18:49)

    Ce message me parle complètement, on a fait 2 ans de stimulation ovarienne, et vu que cela ne fonctionnait pas mon gynécologue m'a dit tant que vous ne perdrez pas de poids, je ne vous fais pas de Fiv. Il m'a même proposer l'opération. Ce jour-là, je suis sortie en pleurs de chez lui. Et je me suis dit que c'est de ma faute si on ne fonde pas une famille.

  • #6

    Charly CK (mercredi, 01 février 2017 01:59)

    Bonjour, tout ce que je lis me choque énormement, je ne comprend pas pourquoi une femme ronde ne pourrait-elle pas bénéficier d'une aide médicale surtout que ce n'est pas gratuit !!!! Est ce parce qu'il y a moins de chance que cela aboutisse?? Personnellement pour ma première grossesse, je suis tombée enceinte avec la pilule je pesait alors 72 kg et je suis montée à 97 !!!! Et ben je me suis fais engueuler comme du poisson pourris, je culpabilisée à mort, on me disais que je mettais la santé du bébé en dangé et pourtant je ne mangeais pas trop trop. Ma seconde au bout de 6 mois d'arrêt de pilule et j'était à 98 kg et là les 9 mois du bonheur j'ai pris 12 kg, personne ne m'a pris la tête avec mon poids pourtant là je me suis fait plaisirs des gâteaux en veux tu en voilà LOL. J'ai aussi été très bien entouré par le service médical lors de ces 9 mois donc no stress ça joue beaucoup.
    J'éspère de tout coeur que vous toute tomberez enceinte naturellement au autre ; c'est un bonheur indéscriptible. Bisous à tte